Beta Conseils

Détail de l'offre

SANTE SUD recrute:
- Expert en évaluation et capitalisation
Date limite: mardi 17 octobre 2017

Description:


 

1  Consultant(e) évaluation

 CONTEXTE

La Mauritanie fait partie des pays pour lesquels les objectifs du millénaire pour le développement en matière de santé maternelle, non atteints en 2015, n’ont pas ou très peu évolué entre 2000 et 2015. Le pays occupe le 170ème rang sur les 183 pays adhérant à l’OMS, qui souligne l’absence de progrès des indicateurs de santé depuis 20 ans. Les taux de mortalité et de morbidité du couple mère-enfant figurent ainsi parmi les plus élevés en Afrique et peinent à diminuer, ce malgré les orientations ministérielles qui placent l’amélioration de la santé maternelle et infantile au rang de priorité nationale pour la période 2012-2020.

Malgré la concentration des établissements et professionnels de santé à Nouakchott, la capitale concentre les difficultés, aussi bien sanitaires que structurelles, et ne parvient pas à assurer une couverture sanitaire de qualité. Le couple mère-enfant en est le premier impacté : les trois maternités les plus importantes du pays (le Centre hospitalier national (CHN), hôpital de référence, le Centre hospitalier mère-enfant (CHME), hôpital spécialisé dans la prise en charge maternelle et néonatale, et le Centre de santé de Sebkha (CSS), première maternité du pays en raison de l’application du forfait obstétrical) concentrent ainsi des taux de mortalité et de morbidité maternelles et néonatales encore élevés en 2016.

En cause : un ensemble de problématiques structurelles situées à plusieurs niveaux, qui, malgré les dynamiques de changement impulsées par le gouvernement avec l’appui de l’aide internationale, freinent l’évolution globale de la situation et la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. C’est dans ce cadre que s’est inscrite une première phase de projet, conduite entre 2013 et 2016, dont ont été tirés des enseignements pour pousser plus loin l’amélioration de la santé maternelle et infantile. Le projet « Améliorer la santé maternelle et néonatale à Nouakchott N°2 » constitue la suite de ce premier projet.

Construit selon une approche systémique, il vise à réduire la mortalité maternelle et néonatale en Mauritanie à travers une démarche pluri acteurs associant pouvoirs publics, société civile, structures de santé, secteur de l’enseignement et de la recherche, organisations internationales. Il est piloté par trois organisations partenaires : Santé Sud, l’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME), association responsable du rapport alternatif en 2016 pour la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, et le Programme National de la Santé de la Reproduction (PNSR), bras opérationnel du ministère de la Santé mauritanien en matière de santé sexuelle et reproductive. Ses actions visent le renforcement des trois maternités les plus importantes du pays (le CHN, le CHME et le CSS), notamment à travers la démarche de projet d’établissement et de projet de service, le renforcement de l’approvisionnement des structures sanitaires en produits sanguins labiles, le renforcement structurel des acteurs de l’enseignement et des collectivités locales, le renforcement des acteurs de la société civile en matière d’éducation à la santé.

MISSION

En tandem avec un consultant du Nord, vous serez chargé(e), vous serez chargé(e) d’analyser les méthodes et principes d’action mis en œuvre pour aboutir aux productions prévues par le projet et d’en mesurer l’impact.

Il s’agira pour cela :

        -          Au démarrage du projet :

o    De définir les indicateurs de référence devant servir de base (analyse quantitative et qualitative) au suivi-évaluation et à la capitalisation du projet ;

        -          Au cours de la mise en œuvre du projet :

o    De renseigner ces indicateurs au fur et à mesure du projet avec l’appui des acteurs de terrain et de l’équipe qualité constituée au niveau des 3 établissements de santé partenaires et des institutions de tutelle (3 DRAS et PNSR) ;

o    De capitaliser les méthodes et principes d’action mis en œuvre pour aboutir aux productions et objectifs ciblés par le projet.

        -          A la fin du projet :

o    D’évaluer l’impact du projet sur la base des indicateurs de référence fixés au démarrage du projet (analyse quantitative et qualitative).

PROFIL :

Qualification : Expert en évaluation et capitalisation

Compétences : Expérience solide et diversifiée dans le domaine de l’évaluation et de la capitalisation de projets de développement, connaissances en santé publique et connaissance du système de santé mauritanien, maîtrise de l’enquête de terrain socio anthropologique.

LIEU : Nouakchott, Mauritanie

CONDITIONS : 

  • Statut : Consultant
  • Conditions : 100 euros / jour
  • Durée de la mission : 30 jours répartis entre octobre 2017 et décembre 2019.

Pour postuler, merci de bien envoyer votre dossier par  l’email suivant  :

aurelie.dentan@santesud.org

Toute candidature devra être composée d’un CV et d’une proposition technique.

 

DATE LIMITE POUR CANDIDATER : 17/10/2017

 

 



Offre en ligne depuis : mercredi 11 octobre 2017

pub Espace Publicitaire










Beta Conseils © - Tous droits réservés

 

Mesurez votre audience

.