Beta Conseils

Détail de l'offre

Programme Régional PRAO, avis à manifestation d’intérêt pour:
- Réalisation d’une Etude d’impact environnemental et social (EIES) pour la construction d’une station de traitement des eaux industrielles et domestiques...
Date limite: mercredi 12 juillet 2017

Description:

 

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE

Honneur-Fraternité-Justice

MINISTERE DES PECHES ET DE L’ECONOMIE MARITIME

PROJET REGIONAL DES PECHES EN AFRIQUE DE L’OUEST POUR LA MAURITANIE

(PRAO-MR)

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

Objet : Etude d’impact environnementale et sociale (EIES) pour la  construction d’une station de traitement des eaux industrielles et domestiques au niveau du Marché au Poisson de Nouakchott (MPN), avec un émissaire en mer permettant d’évacuer les eaux industrielles traitées

1-       Contexte :

Le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie a bénéficié, dans le cadre du Programme Régional de Pêche en Afrique de l’Ouest (PRAO), de Dons de l’IDA et du FEM pour financer un projet d’appui au secteur des pêches, et se propose  d'utiliser une partie de ces fonds pour rémunérer les services d’un cabinet de consultant qui sera recruté pour la réalisation « d’une Etude d’impact environnemental et social (EIES) pour la  construction d’une station de traitement des eaux industrielles et domestiques au niveau du Marché au Poisson de Nouakchott (MPN), avec un émissaire en mer permettant d’évacuer les eaux industrielles traitées».

2-       Objectif de la mission:

L’objectif de l’étude d’impact environnemental et social (EIES), liée à  la construction  d’une station de traitement des eaux industrielles et domestiques au niveau du MPN, avec un émissaire en mer permettant d’évacuer les eaux industrielles traitées , consiste à identifier, évaluer et analyser  tous les impacts environnementaux et sociaux directs, cumulatifs indirects ou induits majeurs susceptibles d’être engendrés par les différentes activités et proposer des mesures de sauvegarde à court, moyen et long termes afin d’éviter, atténuer ou compenser les impacts identifiés.

Il s’agit également de voir la conformité des actions prévues par rapport à la réglementation en vigueur en Mauritanie et aux Politiques de sauvegardes environnementales et sociales de la Banque mondiale, et de proposer des mesures correctives à mettre en œuvre si des écarts sont relevés et définir un plan de gestion environnementale et sociale équitable et rationnelle impliquant tous les acteurs concernés.

Les objectifs spécifiques sont:

·         la description du milieu récepteur en insistant sur sa sensibilité en matière environnementale et sa vocation socio-économique, sa nature juridique (le statut régissant le site à aménager), la tenure foncière et le mode de gestion incluant l’occupation et l’utilisation actuelle des terres, etc.;

·         l’identification des différents enjeux environnementaux et sociaux (éventuelle perte de droits ou restriction de leur utilisation ainsi que  les processus de compensation, etc.) liés aux travaux et à la phase d’exploitation de l’aménagement ; 

·         L’analyse des variantes du projet incluant l’option sans projet

·         l’identification de toutes les sources d’impacts environnementaux et sociaux négatifs spécifiques et leur quantification;   

·         l’élaboration d’un plan de gestion environnementale et sociale (PGES) pour une prise en charge correcte des impacts négatifs recensés et l’optimisation des impacts positifs ;

·         la définition des mesures d’atténuation, de sécurité, de suivi et de surveillance environnementale applicables au projet :

·         La détermination des dispositions institutionnelles à prendre durant la mise en œuvre du projet, y compris celles relatives à la communication, au renforcement des capacités ;

·         l’élaboration de normes de gestion et autres obligations à respecter pendant les différentes phases du projet.

3- Principales taches du consultant

Tache 1 : Description du projet

Décrire de manière concise les activités retenues dans le cadre des travaux de  la construction  d’une station de traitement des eaux industrielles et domestiques au niveau du MPN, avec un émissaire en mer permettant d’évacuer les eaux industrielles traitées et durant l’exploitation.

Tache 2 : Description des conditions environnementale de base (état de référence) et détermination des incidences environnementales

Le Consultant devra procéder à :

·         l’analyse de l’état initial de l’environnement (zone d’influence et zone d’impact) sur les plans naturel, socio-économiques et humains, portant notamment sur les composantes humaines, naturelles etc. susceptible d’être affectés par le projet ;

·         une analyse des incidences directes ou indirectes ainsi que des incidences cumulatives des installations sur l’environnement en particulier sur les milieux naturels, sur la commodité du voisinage, l’hygiène, la santé, etc. ;

·         l’examen et à l’analyse des effets négatifs et positifs que pourrait entraîner sa réalisation sur les composantes du milieu.

  • L’analyse de l’état social qui inclut: les données démographiques et socio-économiques de base, l’analyse de la structure des communautés locales. Ce travail se base pourrait se faire a partir de la consultation directe des groupes concernés, la récolte de données de terrain, la compilation d’études existantes.

Tâche 3. Analyse des variantes de réalisation. Analyse des variantes sélectionnées et choix de la variante optimale

Le consultant identifiera les variantes possibles du point de vue de leur faisabilité technique, faisabilité économique, de leur capacité à répondre aux besoins du projet et de leur performance environnementale (a priori).

Le consultant sélectionnera et décrira par la suite les variantes réalisables ainsi que leurs avantages et inconvénients sur la base de critères techniques, économiques, et environnementaux. Ceci impliquera une analyse préliminaire des impacts environnementaux et sociaux potentiels de chaque variante réalisable.

Le consultant identifiera et justifiera le choix de la variante sélectionnée 

Tâche 4. Identification et analyse des impacts potentiels sur l’environnement de la variante sélectionnée :

Le Consultant fera une analyse de tous les impacts (positifs, négatifs, court terme, long terme ; impacts directs et indirects ; réversibles et irréversibles ; impacts cumulatifs) liés à  la construction  d’une station de traitement des eaux usées au niveau du MPN, avec un émissaire en mer permettant d’évacuer les eaux traitées issues du lavage de poissons. Il mettra l’accent sur les problématiques environnementales et sociales spécifiques aux  traitements des eaux usées et de leur évacuation en mer.

Tâche 5. Elaboration d’un Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) :

Le Consultant devra élaborer un PGES pour la construction  d’une station de traitement des eaux industrielles et domestiques au niveau du MPN, avec un émissaire en mer permettant d’évacuer les eaux industrielles traitée. Ce PGES présente l’ensemble des mesures d’atténuation des effets sur l’environnement durant les différentes phases du projet (construction, exploitation) pour éliminer les impacts négatifs ou les ramener à un niveau acceptable. Le cas échéant, l’étude décrira les mesures envisagées pour optimiser/bonifier les impacts positifs; pour les impacts résiduels, elle présentera les mesures de compensation.

Tâche 6.  Elaboration d’un Plan de Surveillance et de Suivi Environnemental et Social (PSSES)

Le Consultant devra élaborer également un PSSES qui indique les liens entre les impacts identifiés et les indicateurs à mesurer, les méthodes à employer, la fréquence des mesures et la définition des seuils déclenchant les modalités de correction. Les plans de suivi doivent identifier les paramètres de suivi ainsi que les coûts relatifs aux activités de suivi.

Tâche 7. Consultation et participation publique :

Le Consultant devra respecter les directives de la Mauritanie, mais aussi de la Banque Mondiale, en matière de consultation et de participation des communautés impliquées, des utilisateurs de la ressource et des services étatiques concernés.

4-Profil du Consultant :

Le Consultant doit être une firme ayant les types d’expertise requis suivants au sein de son équipe : des experts en assainissement, en hydraulique maritime, en biologie marine et en socio-économie. Chaque expert proposé doit avoir un, diplôme  d’études supérieures de niveau minimum Bac+5. Il doit justifier une expérience d’au moins dix (10) ans dans son domaine d’expertise.

Le Consultant devra également avoir réalisé ou participé à au moins à trois (3) études EIES portant sur des projets d’assainissement, de préférence des projets ayant des incidences sur le milieu marin. Il doit être familier de l’approche des principes directeurs et des procédures en matière d’évaluation environnementale et sociale de la Banque Mondiale, ainsi que les politiques nationales en matière de sauvegarde.

5-  Durée de la mission et produits attendus:

La durée des prestations est de 75 jours hors délais de validation des rapports. Cette durée sera répartie entre la revue bibliographique, les enquêtes et visites de terrain, les consultations publiques, analyses et synthèses des résultats, la rédaction des rapports provisoires ; et la finalisation des rapports définitifs des études.

6- Manifestation d’intérêt :

 Les cabinets de consultants intéressés, remplissant les conditions requises, doivent fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter lesdites prestations à travers la transmission d’un tableau détaillé indiquant leurs références pertinentes; pour chaque mission indiquée dans ledit tableau, préciser l’intitulé de la mission, son montant, l’adresse complète du bénéficiaire (téléphone, fax, courriel) et la période d’exécution de celle-ci.

Il est à rappeler aux Cabinets que seules les missions réalisées par les candidats dont les attestations de bonne exécution ont été fournies seront prises en considération en plus le personnel ne sera pas évalué à cette phase du processus.

Sur cette base les consultants seront sélectionnés en accord avec les procédures définies dans les Directives : Sélection et Emploi des Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale, publiées en mai 2004, révisées en 2006, 2010, 2011 et 2014.

7-Envoi des manifestations d’intérêt 

Les dossiers de manifestations d’intérêt doivent être remis au plus tard le mercredi 12 juillet 2017 à 15 heures GMT au Secrétariat du Projet Régional des Pêches en Afrique de l’Ouest en Mauritanie (PRAO-MR), Ministère des Pêches et de l’Economie Maritimes, BP : 137, Nouakchott-Mauritanie ou envoyés par mail sur les adresses électroniques suivantes : praobmp@yahoo.com  / hadrami_sidi@yahoo.fr

La Coordinatrice du Projet PRAO-MR

                                                                                        DR FATIMETOU HABIB

 

 





Offre en ligne depuis : mardi 13 juin 2017

pub Espace Publicitaire










Beta Conseils © - Tous droits réservés

 

Mesurez votre audience

.